recette bouillon de poulet

Les bienfaits du bouillon d’os

Et si on parlait bouillon d’os ? Bouillon de quoi ? Oui, oui, vous avez bien lu ! Bouillon d’os !

Le bouillon d’os est un super-aliment que j’ai découvert quand je me suis lancée dans l’alimentation ancestrale il y a quelques années (plus à ce sujet dans un futur post).Et je regrette aujourd’hui de l’avoir abandonné un certain temps car mes intestins n’auraient pas autant souffert l’année dernière.

J’ai découvert il y a 3 ans que je souffrais d’une hyper-porosité intestinale (ou « leaky gut » comme on dit chez l’oncle Sam).  En synthèse, ma barrière intestinale ne faisait plus son job ce qui entraîne une réponse auto-immune dans mon corps. Les conséquences sont nombreuses mais pour moi cela s’est manifesté avec des intolérances alimentaires, des problèmes de peau, une réponse inflammatoire plus importante à certains moments de ma vie et un bon niveau d’anxiété. Le lien cerveau – système digestif n’a plus à être prouvé me concernant ! Et rappelez vous que cela marche dans les 2 sens. (Mon premier conseil pour vous éviter tout cela : réduire son stress au quotidien…)

Alors de quoi s’agit-il ?

Le bouillon d’os est un bouillon fait à partir d’os d’animaux – généralement de veau, de poulet ou de poisson – qui sont mijotés dans de l’eau additionnée d’épices, d’herbes et de légumes pendant un grand nombre d’heures (le mien mijote toujours au moins 24 heures).

Mais pourquoi boire ce liquide dans lequel on fait juste tremper des os ?

L’usage du bouillon d’os remonte à des milliers d’années. A l’époque, il n’était pas question de jeter et gaspiller la moindre partie d’un animal durement chassé pour se nourrir. Le bouillon d’os est utilisé depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise en tant que tonique digestif, pour renforcer le sang et les reins dû à sa forte teneur en collagène, en minéraux disponibles et en amino-acides anti-inflammatoires.

Rempli de nutriments favorisant un regain d’énergie, un meilleur sommeil et une belle peau, le bouillon d’os est le super-aliment à la portée de toutes les bourses.

Les os sont remplis d’amino-acides essentiels et de minéraux (qui vont aider votre corps à se régénérer plus facilement d’une séance de sport ou d’un « leaky gut » par exemple) mais surtout ils sont la SEULE et unique source de collagène de type II et de gélatine.

Aujourd’hui on entend beaucoup parler de collagène en tant que produit anti-âge mais c’est également un élément essentiel pour vos os, tendons, articulations, muscles et dents. NB : Vous pouvez aussi en prendre en complément directement dans vos smoothies ou dans votre café.

Alors au lieu de jeter à la poubelle votre carcasse de poulet, si vous en tiriez parti ?

Voici les bénéfices du bouillon d’os en détail :

  • Soutient le système digestif et aide à guérir les intestins

La raison pour laquelle le bouillon d’os est important pour vos intestins tient dans sa teneur en collagène qui forme la gélatine quand on le cuit assez longtemps. Le collagène et la gélatine sont non seulement riches en amino-acides qui réduisent l’inflammation du système gastro-intestinal comme la glutamine – complément qui fait partie de ma vie depuis mes déboires – vous pouvez en trouver à un bon rapport qualité/prix ici (lien sponsorisé vous faisant bénéficier de 7% de réduction lors de votre 1ère commande) – mais ils ont également la capacité de guérir et « reboucher » la barrière intestinale en cas de « leaky gut ».

Petit rappel concernant l’hyper-porosité intestinale :

70% de la population en souffrirait, toutefois elle reste une pathologie silencieuse pendant longtemps avant de voir apparaître des symptômes tels que les maladies auto-immunes, la dépression, du brouillard mental, l’anxiété, les allergies, l’eczéma et une fatigue continue.

Le bouillon d’os est d’ailleurs vivement recommandé dans certains protocoles de guérison des intestins comme le régime GAPS, le régime en glucides spécifiques (Specific Carbohydrate Diet) et le régime faible en FODMAP.

  • Soutient les articulations et aide à soulager en cas d’arthrite

Il n’y a pas de meilleur moyen de nourrir ses os et ses articulations qu’en consommant les nutriments qui les composent comme l’acide hyaluronique, la glucosamine, le calcium ou le magnésium. Le bouillon d’os est de plus en plus plébiscité par de nombreux athlètes comme une boisson après l’effort!

  • Améliore la qualité de la peau, des cheveux et des ongles

Même si vous n’avez jamais entendu parler de bouillon d’os avant, vous avez sûrement entendu parler de collagène grâce à l’industrie de la beauté.

De nombreux produits de beauté sont vendus en affichant le collagène comme argument marketing notamment en tant que soutien anti-âge. Mais ce que vous ne savez pas, c’est que tous ces produits ne peuvent pas améliorer la qualité de votre peau autant qu’un bouillon d’os ! Le collagène étant une grosse molécule, il est difficilement absorbé par la peau, alors que consommé dans un bouillon d’os, il est directement plus efficace grâce au lien direct entre notre système digestif et notre peau.

C’est sans parler de nos cheveux et de nos ongles qui sont faits à partir de collagène. Le collagène aide à renforcer les ongles et encourage les cheveux à pousser plus vite et plus épais.

  • Un meilleur sommeil

Nous sommes de plus en plus à manquer de sommeil. C’est un sujet que j’ai pu évoquer lors d’un article sur le blog. Le bouillon d’os va venir aider à améliorer la qualité de notre sommeil grâce à un des amino-acides présent : la glycine.

  • Pendant la grossesse

Tous les bénéfices mentionnés du bouillon d’os auront également des bénéfices pour le bébé en devenir.

Le bouillon d’os peut également être un soutien à la mère en cas de nausées, apportant ainsi des vitamines et minéraux alors que manger n’est pas vraiment une priorité quand on a juste envie de vomir…

Comment inclure le bouillon d’os dans votre quotidien ?

Il n’est malheureusement pas possible à ce jour de trouver du bouillon d’os digne de ce nom dans le commerce en France (snif, je rêve de trouver un jour un bon bouillon Kettle&Fire – et oui les USA ne sont pas que le pays de la malbouffe !). Les bouillons-cubes ou autres bizarreries gélatineuses n’ont rien à voir avec les qualités apportées par un bon bouillon d’os.

Il vous reste donc une solution : le faire soi-même. Et franchement, ce n’est pas compliqué. Il faut juste prévoir un peu de temps avant de le consommer.

Une fois réalisé, vous pouvez le consommer en le buvant directement (ce que j’aime faire perso mais avec du bouillon d’os de poulet uniquement dont le goût est plus léger) ou l’incorporer comme base dans une soupe ou un plat mijoté.

Dès que je sens que ma digestion est difficile ou en cas de symptômes me clouant au lit, pour toutes les raisons citées ci-dessus, je sirote mon bouillon de poulet.

Comment le préparer ?

Il suffit de faire mijoter pendant au minimum 15-20H une carcasse de poulet ou des os du boucher accompagnés de légumes et d’herbes. Mais comme je tiens à vous faire découvrir cette merveille, je vous ai préparé une fiche recette complète pour le préparer chez vous.

recette bouillon de poulet

Bouillon d’os

Temps de préparation 10 min
Temps de cuisson 1 d
Type de plat Soupe

Equipement

  • Slow Cooker

Ingrédients
  

  • 1 carcasse de poulet ou 1kg d'os de veau
  • 3-4 litres d'eau filtrée
  • 1-2 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 1 branche de céleri
  • 2 feuilles de laurier
  • Sel selon préférence

Instructions
 

  • Mettre les os dans une casserole et remplir d’eau filtrée.
  • Ajouter le vinaigre de cidre.
  • Porter à ébullition dans une cocotte ou dans un auto-cuiseur électrique et baisser le feu pour laisser mijoter. Écumer les particules qui remontent à la surface.
  • Rajouter de l’eau au niveau des os si nécessaire et laisser mijoter pendant 15-20 heures.
  • Ajouter les légumes et laisser mijoter environ 3-4 heures à nouveau. Finir en ajoutant les herbes et le céleri sur la dernière heure de cuisson.
  • C'est terminé! Il n'y a plus qu'à filtrer l'ensemble et à stocker au frigo pour 3-4 jours maximum.

Quelques conseils de dernière minute :

Un point très important et sur lequel je ne déroge pas : les os doivent être d’une excellente qualité. Pas d’os de viande de supermarché bas de gamme ! Pour tirer pleinement les bénéfices de ce bouillon d’or, les os utilisés doivent provenir d’animaux élevés en plein air (type poulet fermier) ou en agriculture biologique. Vous pouvez également demander spécifiquement des articulations à votre boucher.

N’hésitez pas à congeler vos os si besoin. Si je n’ai pas le temps de faire un bouillon après avoir cuisiné un poulet (ou après l’avoir acheté à ma rôtisserie préférée), je mets tous les restes au congélateur.

Le fait de mijoter longuement le bouillon est ce qui permet de le rendre si riche en protéines, minéraux et vitamines. Il sera ainsi plus facilement assimilable par ton corps.

Le vinaigre de cidre (non pasteurisé) va aider à retirer plus facilement le collagène des os pour le retrouver dans votre bouillon. C’est une étape INDISPENSABLE.

Il faut apprendre à doser votre quantité d’eau en fonction de la quantité d’os pour en tirer le plus de bénéfices. Le must est d’obtenir une consistance « gel » une fois le bouillon d’os refroidi. Pour cela il faut remplir la casserole d’eau jusqu’au niveau des os et pas plus. Mais si votre bouillon n’est pas gélifié, ne le jetez surtout pas! Il reste tout de même bénéfique.

Ne faites pas la même erreur de débutante que moi en le stockant dans des bouteilles en verre à petit goulot… galère à faire sortir quand il est bien réussi et qu’il est quasi solide !

J’ajoute les légumes 4 heures avant la fin de la cuisson pour un goût moins prononcé.

J’utilise un Slow-cooker (marque Crockpot) en mode cuisson lente pour ne pas me soucier d’une casserole sur le feu, je peux ainsi vaquer à toutes mes occupations extérieures. Vous pouvez utiliser une cocotte en fonte à feu très faible mais surveillez bien le tout ! Une autre option est de le faire avec un Instant Pot. J’adorai le mien mais je l’ai perdu lors de mon dernier déménagement (improbable 🙄 !)

Pour filtrer le bouillon, vous pouvez utiliser un sac à lait végétal. Je mets le mien au dessus d’une passoire sur un saladier et ça fait parfaitement le job !

Vous pouvez également congeler votre bouillon pour une utilisation ultérieure. Le mieux est de le congeler dans des moules à glaçons ou dans des moules à muffins en silicone. Les portions seront idéales.

Alors ça vous tente ?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating